Comment améliorer la qualité de l’air intérieur avec un système de contrôle efficace ?

Publié le : 10 avril 20237 mins de lecture

Bien des foyers négligent la qualité de l’air intérieur sans en soupçonner les effets sur la santé. La pollution de l’air intérieur peut-être plus élevée que celle de l’air extérieur et affecter notre qualité de vie de manière significative. En effet, respirer un air vicié peut causer de nombreux problèmes respiratoires et cardiovasculaires, ainsi que des irritations des yeux, du nez et de la gorge. Avec les nombreuses solutions de contrôle de la qualité de l’air intérieur disponibles aujourd’hui, il est possible de purifier l’air de la maison.

Effets néfastes de la mauvaise qualité de l’air intérieur

Il est important de souligner que la qualité de l’air intérieur a un impact direct sur la santé des individus, surtout ceux les plus vulnérables tels que les enfants, les personnes âgées et celles souffrant de problèmes respiratoires ou cardiaques. Pour éviter les effets néfastes de la pollution de l’air intérieur, il est recommandé d’opter pour un système double flux performant qui permet d’évacuer efficacement les particules fines, les composés organiques volatils et les moisissures présentes dans l’air intérieur. Ces polluants peuvent affecter les cellules pulmonaires et augmenter le risque de développer de graves maladies telles que l’asthme, la bronchite chronique, le cancer du poumon ou les maladies coronariennes.

Causes de la mauvaise qualité de l’air intérieur

Polluants intérieurs communs

Les polluants intérieurs sont la principale cause de la mauvaise qualité de l’air. Les sources de ces polluants peuvent être variées : d’abord, les produits ménagers tels que les nettoyants multi-usages, les détergents ou les désodorisants peuvent dégager des composés organiques volatils qui polluent l’air. Les matériaux de construction comme les peintures, les vernis ou les colles peuvent émettre des substances toxiques. Enfin, les meubles, les tapis, les moquettes ou les rideaux peuvent être porteurs de polluants comme les acariens ou les moisissures. Les cigarettes et les bougies parfumées peuvent être des sources importantes de pollution de l’air intérieur.

Activités quotidiennes contribuant à la pollution de l’air intérieur

Certaines activités quotidiennes peuvent contribuer à la pollution de l’air intérieur. Le fait de cuisiner, de prendre une douche ou de faire sécher du linge produit de la vapeur d’eau qui peut favoriser la croissance des moisissures. La combustion du gaz, du bois ou du charbon pour le chauffage ou la cuisson, produit du gaz carbonique, de la fumée et d’autres substances nocives. Enfin, les animaux de compagnie tels que les chats ou les chiens peuvent dégager des poils et des particules d’excréments qui peuvent affecter la qualité de l’air.

Facteurs environnementaux externes affectant la qualité de l’air intérieur

L’environnement extérieur peut affecter la qualité de l’air intérieur. Les végétaux, tels que les arbres, les graminées ou les fleurs produisent du pollen qui peut rentrer dans la maison. Les pollutions extérieures, comme les émissions industrielles ou les échappements des véhicules, peuvent pénétrer dans les maisons si elles ne sont pas correctement isolées.

Solutions pour améliorer la qualité de l’air intérieur

Méthodes de ventilation efficaces

La première solution pour améliorer la qualité de l’air intérieur est de bien ventiler les pièces. Ouvrir les fenêtres quelques minutes par jour peut aider à renouveler l’air. Toutefois, la ventilation naturelle n’est généralement pas suffisante pour réduire efficacement les polluants. Il existe des systèmes de ventilation mécanique contrôlée, comme les VMC simple flux ou double flux, qui aident à renouveler l’air intérieur en réduisant les pertes thermiques. Le choix de la méthode de ventilation dépendra de la configuration de la maison et du nombre d’occupants.

Purificateurs d’air et filtres à air

Les purificateurs d’air et les filtres à air sont des dispositifs efficaces pour améliorer la qualité de l’air intérieur. Ils permettent de piéger les polluants tels que les particules fines, les composés organiques volatils et les gaz tels que l’ozone. Les filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air) sont ceux qui permettent de retenir le plus grand nombre de particules. Les purificateurs d’air peuvent être utilisés en complément de la ventilation pour purifier l’air intérieur.

Plantes d’intérieur aidant à purifier l’air

Certaines plantes d’intérieur ont la capacité de purifier l’air ambiant en absorbant les polluants et en les dégradant. C’est le cas de l’Areca, du caoutchouc ou du palmier nain qui sont particulièrement efficaces pour absorber les composés organiques volatils.

Lutte contre allergènes et moisissures

Les moisissures et les allergènes, tels que les acariens, sont fréquents dans les maisons et peuvent altérer la qualité de l’air intérieur. Pour éviter leur prolifération, il est conseillé de maintenir une température et une humidité optimales, ainsi que de nettoyer régulièrement les pièces de la maison. Pour éviter l’exposition aux acariens, il est recommandé de choisir des oreillers et des couettes hypoallergéniques.

Pourquoi choisir un système de contrôle de qualité de l’air intérieur ?

Un système de contrôle de qualité de l’air intérieur permet de mesurer le taux de pollution et de réguler l’air de la maison en fonction des résultats. Il permet de détecter les sources de pollution et de les éradiquer. Dans des conditions particulières, comme l’utilisation d’un plancher chauffant basse température, par exemple, un système de contrôle est d’une très grande importance, puisqu’il permet de maintenir un niveau de confort thermique et de qualité de l’air ambiant.

Fonctionnement d’un système de contrôle de qualité de l’air intérieur

Les systèmes de contrôle de la qualité de l’air intérieur fonctionnent en temps réel et offrent une surveillance en continu de la qualité de l’air. Ils mesurent les paramètres tels que le taux d’humidité, la température ou le taux de CO2. Si le taux de pollution est trop élevé, le système déclenche une ventilation intensifiée ou l’élimination des sources de pollution. Le choix des filtres à air sera effectué par le système en fonction des polluants présents. Ces systèmes offrent une solution efficace et sur mesure pour améliorer la qualité de l’air intérieur.

Plan du site